Obstacles au marché intérieur et coûts de transaction : une marge d’amélioration ?

Estimé pour l’application des libertés fondamentales en faveur des citoyennes et citoyens, le marché intérieur, fournissant depuis environ 30 ans a ainsi installé des normes sur le marché mondial et renforcé la compétitivité de l’économie européenne.

Ce que les Européens achètent, le reste du monde le veut aussi. Des jalons comme le rapport Cechini : “The Cost of Non-Europe in the Single Market” de 1988 marquent encore aujourd’hui notre vision et soulignent les dividendes du marché intérieur. Une étude de l’EPRS qui s’en inspire prévoyait en 2019 une croissance de 2,2 billions d’euros d’ici 2029. Mais est-ce suffisant ?

Souvent ignorés : les coûts persistants du marché intérieur. Est-il temps à économiser au bon endroit ? L’interopérabilité toujours faible des systèmes juridiques entraîne par exemple des coûts et des pertes de temps.

Nous espérons de pouvoir vous accueillir parmi nous et de vous joindre à notre discussion sur les perspectives de suppression des obstacles juridiques et administratifs au sein du marché intérieur avec nos invités :

  • La directrice ministérielle au BMWK, Dr. Kirsten Scholl
  • Directrice générale de la DG GROW, Kerstin Jorna (tbc)
  • Prof. Michèle Grégoire, Université Libre de Bruxelles

Modération : Christoph Roth, Directeur de la Représentation de la Sarre auprès de l’UE.

Venez discuter avec nous de 18:00 à 19:00 heures le mardi 06 septembre 2022 au Bel Etage de la Représentation de la Sarre auprès de l’Union européenne, 15, Rue du Luxembourg.

  • Entrée à partir de 17:30
  • Table ronde 18:00-19:00
  • Réception 19:00

Nous nous réjouissons de votre inscription à office@eu.saarland.de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.