À l’occasion du sommet UE-UA, l’OHADA, inspiration pour un futur code européen des affaires

Les dirigeants de l’Union Européenne et de l’Union Africaine se réunissent hier et aujourd’hui à l’occasion du sixième sommet UE-UA, qui se tient à Bruxelles.

L’occasion de jeter les bases d’un partenariat renouvelé et approfondi entre l’UA et l’UE. L’objectif est de lancer un ambitieux paquet d’investissements Afrique-Europe en tenant compte des défis mondiaux tels que le changement climatique et la crise sanitaire actuelle.

Nous le savons, nos deux continents ont la capacité d’être des sources d’inspiration mutuelle. L’un des meilleurs exemples, très concret, reste celui du droit OHADA, destiné à inspiré le projet de Code européen des affaires.

À l’occasion de notre grande journée d’échange « Afrique-Europe, une relation innovante à construire », le 14 février 2020, cette piste a été approfondi lors d’une table ronde dédiée.

Extrait :

« Une piste semble se dégager avec l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) distincte de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires dans la Caraïbe (OHADAC). Si la première est une organisation internationale confortée et largement promue – avec son Code et sa Cour – la deuxième est toujours au stade de projet de coopération. Elles ont toutes deux l’avantage de sortir la réflexion relative à la coopération et la sécurité juridique en dehors de l’espace “ACP” traditionnel et vont jusqu’à inspirer l’UE et son futur code européen des affaires ».

Afin d’aller plus loin, retrouvez :

Et les contributions d’EuropaNova avec ses partenaires au projet de Code européen des affaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.